DISCOURS SUR LA TOMBE DE MON EQUIPE DU COEUR

(librement tiré de Jules César de William Shakespeare)

Amis, sportifs, fans, écoutez le cœur de l’homme qui a été un fidèle adepte d’une équipe qui, pendant les années passées loin de son lieu de naissance, lui a toujours fait sentir qu’il était lié au destin de Partenope et de ses compatriotes.

Je ne veux pas, au moment de sa mort, faire l’éloge de Naples mais l’enterrer dignement, car quelqu’un a décidé de l’exécuter.

Les misères de ses restes survivent, tandis que sa gloire récente et passée s’éteint avec le temps :

Les nobles juges fédéraux ont dit que Naples a manqué à ses devoirs de loyauté, d’honnêteté et de sportivité, et si ce que les juges ont dit est vrai et que les juges sont des hommes d’honneur et que je dois donc les croire, elle a sévèrement servi sa culpabilité par une condamnation sévère et exemplaire qui a détruit son honneur et sa crédibilité, mais je suis venu ici, toujours avec la permission des juges fédéraux, hommes d’honneur, pour parler non pas des intentions qui restent comme des nuages sans substance, mais des faits que je connais personnellement.

Naples a été mon équipe de cœur, loyale et généreuse non seulement en me donnant des moments de bonheur, mais aussi lorsqu’elle a fait des dons pour les malades, qu’elle a payé ses salaires à temps, qu’elle n’a jamais demandé de faux passeports, qu’elle n’a jamais contacté les universités pour obtenir des avantages et qu’elle n’a jamais été surprise par des mallettes pleines d’argent. Mais les juges, qui sont des hommes d’honneur, ont dit qu’il était déloyal, et ce sont des hommes d’honneur. Je sais que Naples a beaucoup contribué, par son comportement, aux recettes fédérales, par la télévision, les impôts, toujours payés et la sagesse dans la gestion du budget, mais les juges, qui sont des hommes d’honneur, ont décidé que c’était imprudent. Est-ce cela la déloyauté ? Obéir aux lois de l’État ? Faire passer la santé des citoyens avant un jeu ? Si les juges, hommes d’honneur, disent que Naples a été déloyale, je ne peux pas le réfuter.

Je n’écris pas cela pour réfuter ce que les juges ont dit, mais seulement pour dire ce que je sais, les faits réels et non les intentions : Mon cher Naples n’a pas triché, il n’a eu que la crainte et le respect de la loi pour éviter qu’elle ne soit foulée aux pieds et que les hommes d’honneur qui l’ont condamné ne soient offensés par son non-respect des règles.

Pasquale Tommasino

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Autore: dauphin72000

Un po' poeta,un po' navigatore, un po' viaggiatore, molto legato alla mia terra e alla sua storia, con uno stato dell'animo che è perennemente presente....la napoletanità.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...